La XXème Édition, sur le thème Idylles

Thème

Ce thème a permis aux candidats d’exploiter une large gamme de couleurs, de tissus et de formes, chaque créateur a pu développer une vision très personnelle de l’idylle et ainsi adapter ses créations à son ressenti.

Pour Valentino, la robe rouge est le symbole de la passion et le remède à la tristesse. Nous attendions la création la plus fidèle qui soit à la vision que vous aviez du thème, que ce soit dans le minimalisme ou au contraire dans l’exubérance des sentiments. Ce thème vous encourageait également à développer une technique à la hauteur de l’âme dont vous souhaitez doter vos créations.

Jury

Présidente du Jury : Béatrice Ferrant (directrice artistique de la marque de luxe Lefranc-Ferrant)

Issue des écoles de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, et après avoir travaillé chez Frédéric Castet, Catherine Malandrino ou encore Balenciaga, la célèbre styliste s’est associée en octobre 2003 à Mario Lefranc, modéliste chez Lanvin, pour créer la marque de prêt-à-porter de luxe Lefranc Ferrant, dont elle est actuellement la directrice artistique.

Sa réputation n’est plus à faire. En effet, après avoir conquis l’Amérique du Nord, l’Asie, l’Europe ou encore le Moyen Orient, Béatrice Ferrant présente ses collections Haute Couture lors des Fashion Week parisiennes depuis maintenant plus de cinq ans. Soutenue notamment par Alber Elbaz, elle a également eu la chance d’habiller des célébrités telles que les comédiennes Emmanuelle Devos, Karine Viard et Valérie Lemercier, mais aussi la chanteuse américaine Beyoncé ou encore Marion Cotillard, qui s’est faite remarquer l’an dernier à Cannes dans une combinaison pantalon-bustier en paillettes argentées.

Joseph Chiaramonte (Directeur artistique et photographe)
Matvei Droulez (Maquilleur professionnel)
Christophe Dubois Rubio (Directeur adjoint de la fondation Vassiliev)
Stéphane Thil (Directeur de Mc Arthur Glen Roubaix)
Alexandre Acoca (Créateur de C-Design)
Priscilla Jokhoo (Responsable des relations partenaires de la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin)
Hélène Kassimatis (Directrice adjointe de formation de l’IFM)

Lauréats

Lauréat de la catégorie «Créateur Indépendant» : Hugo Velasquez

Parcours : Originaire de Barcelone, je suis installé à Bruxelles depuis maintenant cinq ans. J’ai fini mes études secondaires à Bruxelles et j’ai suivi une formation de stylisme durant trois ans à l’atelier Lannaux. Je partage aujourd’hui mon temps en travaillant dans un des magasins de l’enseigne belge Bellerose à Bruxelles et en faisant un stage dans la maison de couture de Jean Paul Knott.

Interprétation personnelle du thème : «L’idylle est une forme d’expression de l’âme, un sentiment transmis et vécu à travers le temps. L’idylle au silence, c’est une idylle platonique et secrète. Un idéal basé dans un silence physique, une réalisation impossible pour le karma. C’est une déstructuration émotionnelle, rationnelle et primitive, dotée d’une intelligence universelle, créée par l’essence de l’être humain. »
Prix de la catégorie «Créateur Indépendant» :
Un suivi personnalisé par la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin du gagnant sur une durée de deux ans qui prendra la forme d’une série de rendez-vous réguliers. Les objectifs étant d’aider le gagnant dans l’avancement et la réalisation de son projet quel que soit son stade de développement.
Un stand sur le Marché des Modes organisé par Maisons de Mode
Un logiciel C-design d’une valeur de 10 000 euros
Un aller-retour avec Air France pour la Fashion Week de Milan

Lauréate de la catégorie «étudiant» : Maria Boyarovskaya

Parcours : J’ai étudié trois ans les arts décoratifs au State High School College of Arts (Biélorussie), puis étudié le stylisme un an et demi à l’Institute of Modern Knowledge. Depuis deux ans, je suis élève à l’Istituto Marangoni. J’ai pu réaliser un stage chez Vereteno à Moscou, et j’ai gagné le concours international « Exercise » 2010-2011.

Interprétation personnelle du thème : «La nature est ma source d’inspiration pour créer cette collection autour de l’idylle. De la fluidité des cascades aux découpes géométriques des pics enneigés, j’ai voulu montrer l’ambivalence de la nature grâce à des silhouettes à la fois sensuelles et dramatiques. Cette collection reflète une personnalité forte, originale, et libre d’expression.»

Prix de la catégorie «étudiant» :

Un stage conventionné de deux mois chez l’Herbe Rouge
Un logiciel C-design d’une valeur de 10 000 euros
Un chèque d’un montant de 1000 euros