La maison Chanel

La maison Chanel

LA MAISON CHANEL

« Pour Coco la mode doit être simple, pratique et chic. »

Gabrielle Chanel, d’origine modeste, est née en 1883 à Saumur. Orpheline à l’âge de 12 ans, la jeune fille est placée dans diverses institutions religieuses. A 18 ans elle apprend le métier de couseuse et travaille dans un magasin de confection. Cinq ans plus tard, Gabrielle Chanel fait la rencontre d’Arthur Copel, dit « Boy » qu’elle rejoint à Paris. C’est alors en 1909, poussée par son énergie et sa rage de réussir qu’elle ouvre son premier atelier de modiste boulevard Malherbe à Paris.

Avec son propre style épuré, le succès est rapidement au rendez-vous. En 1910, elle ouvre sa première boutique, « Chanel Modes », au n°21, rue Cambon. Les années d’après, différents magasins, à Deauville puis à Biarritz, voient le jour. En 1918 vient sa consécration, elle est couturière et sa maison de couture est officiellement enregistrée au 31 rue Cambon à Paris. Surnommée Coco Chanel, la jeune femme insuffle un vent de modernité dans le style de l’époque.

Dans les années 20, on observe une révolution esthétique : le cubisme prend chair. Les femmes rangent les « froufrous » de la Belle Époque et préfèrent un style minimaliste. C’est le style Coco Chanel qui incarne cette révolution vestimentaire. À partir du noir, Coco Chanel crée la petite robe noire, une couleur jusqu’alors réservée au deuil. La créatrice rencontre un succès exceptionnel. Pour Coco, la mode doit être simple, pratique et chic. Elle souhaite rendre au corps des femmes leur liberté : c’est la fin des corsets avec des créations souples et informelles. En 1925, Coco Chanel présente son symbolique tailleur en maille sans col, inspiré des vestes de chasse traditionnelles. Depuis, ce tailleur est devenu l’emblème de la marque.

Les parfums ont joué un grand rôle dans le succès de Chanel. En 1921, s’inspirant d’une citation de Paul Valéry : « une femme sans parfum n’a pas d’avenir », la couturière lance le N°5, qui est le premier d’une longue série de parfum Chanel. Mais Coco Chanel a aussi réussi à s’imposer dans la joaillerie. Avec l’idée de s’emparer de nouvelles matières comme le verre ou la fausse perle, Coco Chanel se fait une place dans ce milieu. D’ailleurs c’est en 1932, à la demande de la Guilde international du diamant que Coco Chanel crée Bijoux de Diamants, sa première collection de haute joaillerie avec des vrais diamants montés sur platine.

Après, la guerre et l’exile de Gabrielle Chanel en Suisse, la maison Chanel a besoin d’un renouveau. C’est pourquoi, dans les années 50, la marque se lance dans la maroquinerie, avec l’un des modèles les plus réussis de Chanel, le 2.55 crée en 1955. Cet objet devient un véritable objet de luxe et de convoitise, avec un cuir matelassé, fermoir doré, longue bandoulière emblématique en chaîne tressée d’une lanière de cuir. De plus, Coco Chanel affirme sa personnalité et son style avec ses ballerines bicolores à bout noir. D’ailleurs Coco Chanel est récompensée par un Oscar de la mode. À cet égard, le tailleur en tweed devient un symbole de statut social porté par des milliers de femme.

En 1971, à la mort de Coco Chanel, son atelier est géré par tout un tas de créateurs et connaît dix ans de flottement. Mais cette période est rapidement balayée par l’arrivée de Karl Lagerfeld qui s’impose comme l’héritier en 1983. Le créateur impose son style tout en respectant l’esprit de Mademoiselle Chanel. En 2010, Karl Lagerfeld affirme : «Je joue avec les éléments de Chanel comme un musicien joue avec ses notes ».

Aujourd’hui la maison Chanel est présente sur 4 marchés du luxe : la haute couture, le parfum, la joaillerie et les cosmétiques. Plus de 3000 personnes en France travaillent pour le groupe de Chanel.

En 2002, la maison Chanel se diversifie et fonde Paraffection, dans le but de protéger et préserver les métiers d’art en disparition. Cette filiale de Chanel est destinée à racheter et regrouper les métiers de l’art liés à la haute-couture et à conserver ainsi un savoir-faire « made in France ». Des marques telles que le parurier Desrues, le modiste et chapelier Michel, le gantier Causse ou encore le brodeur Montex en font parti.

En somme, la mode Chanel obéit à un concept simple : élégance et simplicité, le style Chanel est à la fois essentiel et très riche.
La maison Chanel a marqué au fer rouge l’histoire du luxe avec ses différentes créations révolutionnaires et son parfum Chanel N°5, qui ont largement contribué à l’émancipation de la femme. Quarante ans après la disparition de la créatrice, l’esprit Chanel est encore bien présent dans les défilés et dans le cœur des fashionistas.
D’ailleurs l’une des célèbres phrases de Coco Chanel dit :

« La mode se démode, le style jamais ».